1

La rive hispanique de Véronaville accueille une nouvelle voisine! Ou plutôt la descendante d'une ancienne famille qui revient s'installer dans le manoir Delarosa enfin restauré.

 

 

2

Et elle a failli finir mariée le même jour, après qu'on lui a présenté un jeune montagnard, Franck Fleig.

 

 

3

Sauf que sa seule obsession pendant le rendez-vous était de faire des expériences contre-nature sur le pauvre homme.

En effet, Florence est la digne héritière de ses ancêtres de la Renaissance et de tous les alchimistes et inventeurs qui l'ont précédée. Elle rêve de devenir savante folle elle-même, mais a choisi de travailler pour l'instant à l'hôpital, en attendant de pouvoir installer un labo dans le manoir.

 

 

4

-Qui? Gilbert Jacquet? De... Rivazur? Connais pas, vous avez fait un faux numéro, monsieur Jacquet^^

 

 

5

L'automne s'installe et il devient très difficile pour Florence d'entretenir le parc du château et d'être infirmière en même temps. Il faut embaucher un jardinier.

 

 

6

Qui est en fait une jardinière.

 

 

7

Eh oh, reviens ici feignasse, y'a encore plein de feuilles à râtisser et les plate-bandes à arroser mad

 

 

8

Bon bah Florence va encore y passer la nuit... Il te faut un majordome, Flo, tant pis si tout ton salaire part en personnel. C'est ton devoir d'entretenir le château ancestral^^

 

 

9

T'en as pas encore assez, des plantes?

 

 

10

Et l'autre truie qui part avant midi, le lendemain! Elle vient à peine d'arriver! Ho! Reviens ici!

Il faut vraiment l'embaucher, ce majordome >:[

 

 

11

Il reste l'influence mais malheureusement les influencés s'arrêtent dès qu'ils ont râtissé une pile. Autrefois quand je venais juste d'installer Saisons, ils continuaient tant que leurs besoins le leur permettaient. Je ne sais pas quand ça a changé mais je le regrette bien!

 

 

12

En plus celle-là, après avoir fini elle a tout défait sa pile en jouant avec!
Dégage, bonne à rien, tu n'es pas digne de travailler gratuitement au château!

Marie: Oui mais j'ai arrosé un peu avant quand même.

Hors de ma vue! Bien fait que t'es morte à Montsimpa, grrrr!

 

 

13

Ah, Etienne, enfin!
Non, non, il faut garder la jardinière. Elle est nulle mais c'est toujours une paire de bras en plus.

 

 

14

Il y a déjà eu beaucoup de pertes :/
Bah de toutes façons, l'hiver arrive.

 

 

15

(C'est pas le loup en fait, c'est Florence, mais chut :D)

 

 

16

Allez, là, en rythme! Vous êtes pas synchros.

 

 

17

C'est ça, casse-toi! Et ne compte pas sur la prime de Noël parce que tu peux te brosser!

 

 

18

Etienne Briand: Je vais me coucher, mademoiselle Delarosa, je reviendrai demain à la première heure.

Florence: Si toi aussi, tu m'abandonnes...

 

 

19

De toutes façons, toujours pas d'entrepreneur dispo pour venir lui installer son laboratoire de science. La semaine prochaine, elle devrait avoir plus de temps, quand le parc sera recouvert de neige.

 

 

20

Etienne Briand: Ah, mademoiselle Delarosa! Je voulais vous dire, j'ai essayé de ravoir les dernières piles de feuilles, mais le sol est gelé, je ne peux rien faire.

 

 

21

Florence: Je sais. Vous avez assez fait, Etienne, votre aide a été inestimable *c'est pas comme cette c...ourgette de jardinièregrrrrr* Voici votre prime de Noël.

Etienne: Mademoiselle, c'est très généreux.

Florence: Vous le méritez, Etienne. Maintenant, pendant l'hiver, j'ai une nouvelle mission pour vous...

 

 

22

Florence: ... il s'agit d'inspecter le comptoir de droite et de compter les grains de poussière.

 

 

 

23

Etienne: Mademoiselle peut compter sur moi!

 

 

Page suivante ===>